histoiredelafrique


Aller au contenu

Menu principal:


La Libye des Senoussis

Libye

Arrivé du Caire en 1944, surveillé par les autorités britanniques, le Sheikh Idriss Senoussis est de retour à Tripoli. Nommé par l'administration italienne Emir de Cyrénaïque (25 Octobre 1920), Seigneur de Koufra, Idris Senoussis est né le 12 Mars 1889 au sein de la confrérie du même nom. C'est en 1916, peu après l'abdication de son oncle Sayid Ahmad qu'il prend les rênes de cette confrérie musulmane dont l'occupant italien se méfie.

La Confrérie Senoussi trouve son origine en Algérie, à Mostaganem. Le jeune Sayid MohamMed Ibn Ali as Senoussi y est né en 1787 et va bientôt suivre les cours d'une madrassa coranique à Fez, au Maroc. Le jeune musulman est érudit et fait remonter sa famille à la fille du prophète, Fatima. Il y puise l'inspiration de sa foi. Après avoir traversé le Sahara, il part en Tunisie puis vers Tripoli. Il y prêche sa vision de la foi, une religion purifiée de ses démons.
Il y gagne de nombreux adeptes. Sa confrérie est née. Il part en Egypte mais est vite déçu par les Oulémas aux ordres de la Turquie ottomane. Ses multiples critiques à leur encontre lui valent l'émission d'une fatwa à son encontre. Sayid Mohamed ne renonce pas. Il part exercer ses talents à la Mecque où il rejoint une confrérie dite des Khadirites.
Il prêche avec tant de foi qu'il fonde un monastère en 1835. Mais ses liens avec les Wahhabites le rendent suspect aux yeux des oulémas traditionnels affiliés à la Turquie. Une fois de plus, il doit s'exiler et choisit de revenir en Cyrénaïque.

Sayed Mohamed observe les préceptes les plus stricts de sa religion, impose à ses adeptes de subvenir à leurs besoins en travaillant au lieu de mendier. Il impressionne, sa confrérie grandit et inquiète les autorités ottomanes. Afin d'éviter toute répression, Sayed Mohamed se réfugie dans l'oasis d'Al-Jaghboub en 1855. Mais le temps a passé et le prêcheur sait sa fin proche. Il meurt en 1860 en laissant deux fils, Mahomet (1844-1895) et Mohammed (né en 1845). C'est ce dernier que le prêcheur a nommé son successeur comme le Mahdi, l'élu. Mais son fils n'a que 14 ans et son éducation confiée à des amis de son père. La Confrérie règne sur un vaste désert et sous la protection du Sultan de Wadai. On retrouve ses adeptes de Fez à Constantinople.
La Turquie Ottomane s'inquiète et envoie en 1889 le Pacha de Benghazi et quelques éléments armés pour vérifier de la puissance du Sheikh Mohamed. Le leader de la Confrérie rencontre le Pacha mais comprend la menace qu'il pèse sur lui. Il se réfugie dans l'oasis de Koufra.

En 1902, Mohammed As Senoussi meurt. Son aura est- elle que ses partisans en Egypte affirment qu'il n'est pas mort. Au même moment, les troupes coloniales françaises menacent le Sultan de Wadai. Le successeur de Mohammed, Ahmed II son neveu va prouver au Sultan que sa confiance est bien placée. Ses adeptes vont mener la vie dure aux français, forcés de se retirer dans le Nord du Tchad. L'histoire de la dynastie Senoussi est en marche.




Le Sheikh Idriss ne cache pas ses intentions nationalistes et tente désespérément de négocier l'indépendance de la Cyrénaïque avec l'Italie. Il essuie refus sur refus. Les Italiens craignent qu'en accordant l'indépendance à l'Emir, la rébellion d'Omar Moukhtar y trouve un important soutien. Outré par les massacres de son peuple par les soldats fascistes, Idriss décide de s'exiler en Egypte dès 1922, laissant la régence à son cousin Ahmad II.
Du Caïre, il organise la résistance et devient une icône nationale. C'est tout naturellement que les Anglais acceptent son retour et lui confie l'administration de la Cyrénaïque. Son ralliement aux Alliés durant la Seconde Guerre Mondiale lui permet d'obtenir le titre d'Emir de Tripoli (la province de Fezzan étant sous administration françaises). Idriss sait qu'en régnant désormais sur les deux tiers de la Libye, il vient d'amorcer les premières négociations avec l'Angleterre pour l'indépendance.
Ce sera chose faîte le 24 Décembre 1951 après deux ans de négociations et une résolution de l'Organisation des Nations Unies qui lui garantissait cette indépendance tant attendue. La Lybie est unifiée et le Sheikh Idriss devient Roi de son pays désormais prénommé, le Royaume- Uni de Libye. La proclamation de l'indépendance est une source d'espoirs pour les restes de l'Afrique. Outre l'Ethiopie et la République du Libéria, toute l'Afrique demeure sous un régime colonial. La France, le Portugal, l'Espagne et l'Angleterre se sont partagés les restes de l'Empire Italien.

Le 7 Octobre 1951, Idriss avait fait adopter une nouvelle constitution pour son royaume.

Idriss Ier devient involontairement le chantre du panafricanisme. D'ailleurs, il n'aime guère cette image et entend laisser les anglais maintenir leur omniprésence dans le pays (garantie par un accord signé le 7 Décembre 1953 qui leur accorde des bases militaires pour 20 ans ; droits qu'obtiendront également les américains le 9 Septembre 1954). Mais en faisant l'option de vouloir moderniser son pays avec l'aide des occidentaux, Idriss condamne son régime sans le savoir. Le monde arabe le presse de chasser les britanniques qui gère tous les champs de pétrole du pays (1955). La chute de la monarchie en Egypte et la crise de Suez en 1956 ne font pas changer d'avis le souverain. Pour génération qui n'a pas connu la guerre ou si peu , Idriss est un Roy vieillissant auquel on lui préfère désormais le visage plus nationaliste et héroïque du Président Egyptien, Gamal Nasser.
De plus, Idriss n'a toujours pas donné d'héritiers à son royaume. Il souffre de problèmes de santé importants et sa succession n'est toujours pas réglée. Le 26 Octobre 1956, Idriss décidera de régler le problème une fois pour toute en désignant son neveu Hassan comme le futur souverain constitutionnel de Libye.



En Février 1952, les premières élections parlementaires sont organisées puis en 1963, le régime fédéral est aboli, les femmes autorisées à voter et le titre de Royaume Uni remplacé par le seul titre de Royaume de Libye. C'est un succès dans le vaste programme de réformes entreprises. Le 28 Mars 1953, la Libye adhère à la Ligue Arabe dans une foule d'applaudissements. Enfin en 1955, la Libye fait son entrée dans l'O.N.U.

Idriss continue à refuser de se mêler des affaires israéliennes. Il n'entend pas participer à cette guerre qui ne durera que six jours en 1967. A Tripoli, les manifestations se multiplient contre l'état juif et la position du souverain est peu appréciée dans le monde arabe.

Sa santé chancelante, Idriss décide d'aller se faire soigner en Turquie début Août 1969. Dans la nuit du 31 Août au 1er Septembre, il apprend que l'armée a pris le pouvoir à Tripoli. Afin de sauver la monarchie, Idriss Ier décide d'abdiquer en faveur de son neveu Hassan Al Rida, âgé de 41 ans. Mais le Prince héritier surprend par son attitude. Il présente au Président du Sénat un document antidaté du 4 Août qui prouverait que le souverain a déjà abdiqué un mois auparavant. Il doit donc régner mais n'appelle à aucune résistance contre les putschistes qu'il semble reconnaître.
A Tripoli, l'armée manipulée par le groupe dit des " Officiers Libres " contrôle les rues et toutes manifestations en faveur de la monarchie sont interdites. Hassan ne peut gouverner sans son armée ; il est mis en résidence surveillée. La République Arabe de Libye est proclamée. A sa tête, le capitaine Mouammar Kadhafi (né en Septembre 1942 à Syrte de parents bédouins). Le 11 Décembre, une nouvelle constitution intérimaire est vite adoptée par le Conseil de Commandement de la Révolution, imprégné de thèses islamico-socialistes véhiculées parmi les étudiants. Déjà, l'Egypte et l'Irak ont reconnu le nouveau gouvernement.

ACCUEIL | Ouganda | Côte d'Ivoire | Ethiopie | Rwanda | Burundi | Madagascar | Ghana | Bénin | Angola | Tanzanie (Zanzibar) | Centrafrique | Afrique du Sud | Lesotho | Libye | Swaziland | Egypte | Tunisie | CAMEROUN | Kenya | Mali | Maroc | Plan du site


Ce site ne soutient aucun mouvement politique quelque soit sa nature et n'a qu'un but historique, merci de votre compréhension | draken291@hotmail.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu